200 Mds USD

200 Mds USD

PROJETS D'INVESTISSEMENT D’ICI 2022

SALON PROJECT QATAR

SALON PROJECT QATAR

RDV BTOB EN MARGE DU SALON DES TP

RENCONTRES AVEC ASHGAL

RENCONTRES AVEC ASHGAL

ET GRANDS ACTEURS DES TP & DE LA CONSTRUCTION

PROGRAMME

BUSINESS France organise une mission d'affaires dans le secteur des Travaux Publics et des RdV BtoB dans le cadre des grands projets d’infrastructure liés à la coupe du monde et à l’occasion de Project Qatar, salon de la construction et des TP.

07 Avril 2020 

 

 

 

 

Matinée :

 

 

08h-10h00 :

 

 

Séminaire d'accueil en présence de l’Ambassadeur de France au Qatar

Point marché sur les grands projets et le secteur de la construction, retours d’expériences d'entrepreneurs.

 

10h30-12h30 :

 

Echanges avec l'autorité des travaux publics au Qatar - Ashghal. 

 

 

 

Après-midi :

 

 

 

13H30

 

Programme de rendez-vous individuels et personnalisés avec des grands comptes et décideurs locaux sur salon ou à l'extérieur.

 

 

 

 

Soir :

 

 

Cocktail de networking avec la communauté d’affaires française.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

08 Avril 2020 

 

 

 

 

Matinée :

 

 

08h-10h00 :

 

 

Visite guidée de la nouvelle ville de Lusail et échange avec Qatari Diar.

 

10h30-12h30 :

 

Programme de rendez-vous individuels et personnalisés avec des grands comptes et décideurs locaux sur salon ou à l’extérieur.

 

 

 

Après-midi :

 

 

 

13H30

 

Poursuite des rendez-vous individuels et personnalisés.

 

Ce programme est donné à titre indicatif et peut être modifié.

Notre offre ne comprend pas les frais d’hôtels, de transport international et de restauration sauf ceux indiqués dans le programme.

LE SALON PROJECT QATAR 2020

Project Qatar est le salon de référence dans le domaine des travaux publics, de la construction et du second œuvre au Qatar. 

Il a lieu du 07 au 09 Avril 2020 au Doha Exhibition & Convention Center. 

Situé en plein cœur du centre-ville de Doha, le salon a connu en 2018 une hausse de 30% du nombre de ses visiteurs uniques, et une satisfaction en forte hausse de la part des exposants.

Il réunit 300 exposants, 33 pays participants et plus de 15 000 visiteurs. Site web : http://www.projectqatar.com/

ASHGHAL : AUTORITE DES TP ET DECIDEUR CLE SUR LE MARCHE QATARIEN

Ashghal est l'Autorité des Travaux Publics au Qatar, c’est un organe autonome qui conçoit, livre et gère tous les projets d'infrastructure ainsi que des équipements publics de l'État. Cet organisme est responsable de la construction et de l’entretien des routes locales, des réseaux de drainage, des routes et des bâtiments publics, des écoles, des hôpitaux, des centres de santé, des parcs et des installations pour la Coupe du Monde FIFA 2022. C’est l’interlocuteur indispensable dans le secteur de la construction et pour les grands projets du pays. D’ici 2026, Ashghal devrait investir 50 Mds USD. A noter également que le secteur de la santé est prioritaire, des investissements de 20 Mds USD sont planifiés avec la construction de 90 nouveaux centres. L’attention est également portée sur l’éducation avec la construction de 80 nouvelles écoles.




Principaux projets routiers / urbains (2019-2021) : 120 km de routes supplémentaires, 101 km de passages piétons et pistes cyclables, 214 km de ponts et tunnels.

Principaux projets de construction (2019-2021) : Hamad Medical City Regeneration, centres de santé, écoles et espaces de jeux, national health laboratories, logements pour travailleurs, développement et embellissement de la ville de Doha.

 

LES GRANDS PROJETS PRIORITAIRES en prevision de la coupe du monde

L’avancement des grands projets d’infrastructures liés à la Coupe du monde constitue une priorité pour le Qatar comme l’indique le budget établi par le gouvernement pour l’année 2020. Le gouvernement qatarien investit massivement dans le secteur des travaux publics et de la construction. La demande provenant du secteur privé favorise également le dynamisme de ce secteur. Au total, près de 200 Mds USD vont être investis d’ici 2022. Des projets d’infrastructures de transports (train, métro, tramway, routes, ports et extension des aéroports), de logements (hôtels, appartements et maisons) et d’équipements sportifs (construction de stades, centres d’entrainement) sont en cours de réalisation. De nombreuses opportunités sont disponibles pour les entreprises françaises car les matériaux de construction et produits de second œuvre sont quasi-exclusivement des matériaux et produits étrangers. 

 

Les grands projets urbains sont à la mesure du défi qu’entend relever le Qatar : la création ex nihilo d’un réseau urbain multimodal intégré, adapté au climat local et reposant sur les technologies les plus novatrices.

Métro de Doha : inauguration de la première ligne en mai 2019, d’autres sont en projets.

Tramway de Lusail : l’ensemble des lignes devraient être opérationnelles d’ici 2020/2021, le taux d’avancement étant aujourd’hui estimé à plus de 70%.

 

Les infrastructures aéroportuaires et portuaires

Aéroport Hamad International : Un projet d’extension, pour porter la capacité de l’aéroport à 60 millions de passagers par an est actuellement en préparation en prévision de la coupe du monde 2022. 

Nouveau Port Hamad : inauguré en 2017, il s’étend du 30 km². D’ici 2020, un 3ème terminal containers devrait être construit, portant la capacité du port à 7,5 MTEU, ainsi qu’une 2ème zone franche, dédiée à la transformation alimentaire.

 

Infrastructures sportives

L’une des principales priorités du Qatar est l’avancement des projets d’infrastructures sportives liées à la Coupe du Monde de la FIFA 2022. Sous la supervision du Supreme Committee, le Qatar s’est lancé dans la construction de 5 nouveaux stades d’une capacité de 40-60 000 personnes, d’un stade d’une capacité de 85 000 personnes destiné à accueillir la finale, ainsi que dans la réfection de 2 stades, d’une capacité de 40 000 et 68 000 personnes. Plusieurs complexes d’accueil des équipes qualifiées, comprenant des installations sportives, sont également prévus.



Mobilité durable

En amont du Mondial, le Qatar investit massivement dans le secteur des transports, avec pour objectif de réduire la forte dépendance du pays à l’automobile en offrant des modalités de déplacement durables pour la population. Parmi les principaux projets, citons : le métro de Doha, les tramways de Lusail et Education City, des systèmes de « people mover » à Musheireb et West Bay, ainsi qu’un certain nombre de navettes électriques qui opéreront dans plusieurs zones, dont Aspire Zone, Education City ou encore le nouveau port de Doha. Le gouvernement s’intéresse par ailleurs au transport longue-distance, permettant une liaison entre le Qatar et les autres pays du Golfe, même si le contexte budgétaire actuel implique une redéfinition des priorités qui ne semble pas propice à l’avancement de ce type de projets.



Développement urbain « intelligent »

Les autorités qatariennes souhaitent généraliser l’usage de standards environnementaux ambitieux dans le secteur du bâtiment. Ainsi, la totalité des infrastructures commanditées par l’Autorité des Travaux Publics (Ashghal) est désormais certifiée « green » en vertu des standards du Global Sustainability Assessment System (GSAS), programme lancé en 2012 par le Qatar sur le modèle du système de certification Leadership in Energy and Environmental Design (LEED). Les autorités qatariennes souhaiteraient à terme faire adopter ces standards par l’ensemble du secteur privé. Plusieurs projets de villes durables ont par ailleurs vu le jour à travers le pays, parmi lesquels : Musheireb Downtown, Lusail City, Education City…



Energies renouvelables

En ligne avec ses engagements dans le cadre de la COP21 et du plan Qatar National Vision 2030, le gouvernement souhaite développer la production d’énergie « propre », l’objectif étant d’augmenter la part de l’énergie solaire dans le mix énergétique à 20% d’ici 2030. Suite au lancement de projets pilotes (Qatar National Convention Center, QSTP Solar Testing Facility), l’entité publique en charge de la distribution de l’eau et de l’électricité, Kahramaa, a été désignée pour l’installation d’une première unité de production solaire d’une capacité de 100 MW. 



Gestion de l’eau et des déchets

Le Qatar génère plus de 7 000 tonnes (T) de déchets par jour – soit autour de 2,5 MT par an – l’un des volumes les plus importants du monde rapporté au nombre d’habitants. A ce jour, il n’existe aucun programme de tri des déchets à l’échelle nationale et seuls 8% des déchets sont recyclés, dans le cadre d’initiatives privées et via le seul centre de traitement du pays, le Domestic Solid Waste Management Center (capacité de 2 300 T/jour), qui fonctionne en surrégime. Dans ce contexte, les besoins d’investissement sont importants, afin d’atteindre l’objectif fixé par le gouvernement en matière de recyclage (38% des déchets recyclés d’ici 2016). L’extension du DSWMC, pour porter sa capacité à 5 300 T/jour, et la construction d’un nouveau centre d’incinération seraient envisagés. Par ailleurs, seule la moitié des eaux usées est recyclée, et plusieurs projets sont actuellement en cours, sous le contrôle de l’autorité des travaux publics Ashghal. Deux des quatre stations de traitement des eaux existantes (Doha West et Doha South) sont en cours d’extension et une nouvelle station devrait voir le jour au sein du complexe gazier Dolphin Energy. 

Pour toute information complémentaire sur l'événement, veuillez contacter notre équipe :

Hocine MALKIA

Chargé d'affaires export Business France Qatar

hocine.malkia@businessfrance.fr

+974 66 92 77 60

Caroline LETRANGE

Chargée d'opérations Business France Paris

caroline.letrange@businessfrance.fr

+33 (0)1 40 73 32 87