2600 robots industriels

2600 robots industriels

installés en Pologne et en Rep tchèque en 2019

+ de 1/4 du PIB

+ de 1/4 du PIB

généré par l'industrie

10 industriels

10 industriels

avec des opportunités en cours

Des pays où le secteur industriel occupe une place prépondérante

La Pologne, la République Tchèque, la Roumanie et l’Ukraine ont en commun d’être des pays où le secteur industriel occupe une place importante dans le PIB.

Face à la concurrence internationale et à la crise de la Covid-19, les industriels de ces pays souhaitent accélérer l’effort de modernisation engagée, et investir dans des produits et services permettant de gagner en productivité.

  • Pologne : le secteur industriel représente 28,6 % du PIB polonais et emploie 31 % de la population active (2018). La Fédération internationale de la robotique (IFR) prévoit une croissance annuelle d’installation de robots de l’ordre de 15% à 20%.
  • République tchèque : le secteur industriel représente 30% du PIB pour un taux de chômage le plus bas de l’UE (1,9% en 2019). L’État subventionne des PME/ETI qui souhaitent automatiser leur production. Forte concentration sur les industries de process.
  • Roumanie :  le secteur industriel contribue à 29 % du PIB du pays et emploie 30 % de la population active. 21 robots pour 10 000 employés en 2020, contre 18 en 2019. Plusieurs technopôles et clusters IT accompagnent la transformation digitale de l’industrie.
  • Ukraine : le secteur industriel représente 23,3 % du PIB (2018). L’Ukraine se positionne comme le 13ème producteur d'acier au monde. L'extraction de charbon, les produits chimiques et mécaniques (avions, turbines, locomotives et tracteurs) et la construction navale sont des secteurs importants.

Exemples d'opportunités

Pologne - Usine Toyota Motor Manufacturing de Wałbrzych 

  • Projet : Démarrage de la deuxième ligne de production du moteur à essence 1,5 l du TNGA et de la deuxième ligne de la transmission électrique hybride. 50 emplois supplémentaires devraient être crées d’ici à décembre 2021 sur un site qui compte déjà 2243 employés et pour un projet prévu pour s’achever en 2023.
  • Budget : 117 M€ dont 2,7 M€ subventionnés par l’Etat polonais
  • Besoins exprimés imparfaitement couverts par l’offre locale : Conseil technique, fournitures de ligne de production,  robots…

Rep tchèque - Usine Skoda Transportation 

  • Projet : En juillet 2020, le nouveau propriétaire de l’usine, PPF a annoncé un vaste plan d’investissement permettant d’agrandir et de moderniser le site permettant d’accueillir 1000 emplois supplémentaires.
  • Budget : 31 M€, dont 12,3 M€ fléchés pour la création d’un nouveau système de transport (création d’une nouvelle connexion piste d’essai – site de production – réseau ferroviaire local)
  • Besoins exprimés imparfaitement couverts par l’offre locale : Centre de soudage robotisé, équipements pour centre de test, machines d’usinage CNC, atelier d’assemblage des châssis, centres de peinture et boites de sablages

Roumanie - Aciérie Liberty du site de Galati 

  • Projet : GFG Alliance a annoncé un plan d’investissement massif visant à augmenter les capacités de production de l’aciérie qui produit 2 Mt / an et à réduire les émissions via l’installation de fours électriques en remplacement des fours à charbon. Le site travaille 1700 sous-traitants et est le plus grand employeur de l’est de la Roumanie.
  • Budget : 1 Md€
  • Besoins exprimés imparfaitement couverts par l’offre locale : Fours à arcs électriques, solutions pour la réduction de consommation d’énergie…

Ukraine - Usine métallurgique d’Ilytch à Mariupol 

  • Projet : La modernisation de l’usine fait partie des priorités du groupe Metinvest. A ce titre, l’usine a reçu une ligne de crédit de 24,4 M€ sur 11 ans.
  • Besoins exprimés imparfaitement couverts par l’offre locale : Efficacité énergétique et maintenance prédictive (système de contrôle en temps réel et anticipation des pannes)

Autres opportunités d'automatisation détectées au sein d'Amica, MD Elektronic, Foxconn, ZF, GEFCO...

Un accompagnement sur-mesure et flexible

1 - Informez-vous le potentiel de la zone

  • Accès gratuit au replay du Webinaire « Industrie 4.0 : quelles opportunités sur la zone Europe Centrale et Orientale ? » (11 mars 2021)
  • Présentations des écosystèmes, des opportunités, des secteurs d’application et des clés de réussite dans ces pays - Intervention des experts Business France & témoignages

2 - Priorisez les marchés à prospecter (facultatif)

  • Priorisation de marchés sur 4 pays et sélection du marché à potentiel pour votre offre
  • Afin de vous aider à sélectionner les marchés à potentiel et les hiérarchiser pour votre projet, nous remonterons les données relatives à 10 critères (4 macros et 6 sur-mesure) 
  • Livrable : Synthèse détaillée & recommandations.
  • Bien que recommandée, cette étape n’est pas obligatoire si vous avez identifié déjà bien le pays sur lequel vous souhaitez concentrer vos efforts de prospection

3 - Préparez-vous à l'approche de ces marchés

  • Coaching collectif le 24 juin 2021 : pratique des affaires dans la zone, facteurs-clés de succès, procédures d’achats et appels d’offres publics, financements et grands projets, avec des experts.

4 - Rencontrez de nouveaux clients ainsi que des partenaires industriels

  • Analyse et cadrage avec un expert sectoriel
  • Identification d’une base minimum de 20-25 prospects
  • Validation de la cible et préparation d’un argumentaire commercial en langue locale
  • Approche et relance des prospects cibles
  • Rapport de prospection détaillé - Fiches prospects
  • Coaching sur la pratique des affaires et préparation aux rendez-vous
  • Organisation d’un programme de rendez-vous avec les prospects intéressés
  • Bilan de prospection 

Pour toute information complémentaire sur l'événement, veuillez contacter notre équipe :

Magali VOISIN-RATELLE

magali.voisin-ratelle@businessfrance.fr

+420 251 171 799

Daniela VLADICA

daniela.vladica@businessfrance.fr

+40 75 407 26 83