86% des minières

86% des minières

accélèrent la digitalisation de leurs mines

20 Mds USD

20 Mds USD

Marché du smart mining en 2025

4 marchés miniers ciblés

4 marchés miniers ciblés

Afrique du Sud, Australie, Canada et Finlande/Suède

Pourquoi un programme d’accélération dans le secteur minier ?

Depuis 5 ans, l’industrie minière est entrée dans une phase de transformation profonde.

D’une part, elle est en train de vivre sa révolution digitale, permise par l’Internet des Objets (IoT), la géololocalisation et l’intelligence artificielle. Ces nouvelles technologies lui permettent de réduire significativement sa consommation d’énergie et son temps d’arrêt machines due à la maintenance et aux pannes, tout en améliorant la productivité de ses actifs de production, la sécurité de ses employés et son impact sur l’environnement. A ce jour, seules 19% des grandes compagnies minières internationales ont atteint un niveau avancé de digitalisation. Mais cette tendance s’accélère avec la crise liée au Covid-19 qui a paralysé plus de 1 600 mines au plus fort du confinement, en avril 2020. Par voie de conséquence, 50% des compagnies minières accélèrent l’automatisation et 86% la digitalisation de leurs mines.

D’autre part, responsable de 7% des gaz à effet de serre émis chaque année sur la planète, l’industrie minière fait face à une pression de plus en plus forte de l’opinion publique, mais également de ses principaux stakeholders (investisseurs, actionnaires, clients, autorités publiques) pour réduire son empreinte environnementale. D’après un rapport de Ernst & Young, c’est l’une des principales préoccupations des compagnies minières en 2021, qui subissent également les effets du changement climatique (tension sur les ressources en eau…).

C’est dans ce contexte que Business France propose, aux entreprises françaises offrant des solutions innovantes et durables pour l’industrie, de présenter leur offre à des acteurs miniers de premier plan, dans le cadre d’un programme d’immersion et de développement dans l’écosystème de 4 marchés miniers majeurs et technologiques au choix, à savoir : Afrique du Sud, Australie, Canada et Finlande/Suède (voir contenu et dates plus bas).

Pourquoi l’Afrique du Sud, l’Australie, le Canada et la Finlande/Suède ?

Ces 4 zones sont des marchés miniers de premier plan au niveau mondial, leaders dans leur catégorie.

  • AFRIQUE DU SUD

Un des 10 premiers pays miniers au monde avec une valeur de la production estimée à 552 Mds ZAR (env. 30 Mds €) dont 361,7 Mds ZAR en exportations (19,6 Mds €) en 2019. 8,3% du PIB.

1er producteur mondial de chrome, manganèse, platine, rhodium, 2ème pour le titane, palladium, et zirconium, 3ème pour le vanadium, 5ème pour les diamants, 6ème pour le minerai de fer, 7ème pour le charbon thermique, 10ème pour l’or. Plus de 1 700 mines en exploitation.

Acteurs de taille internationale : Anglogold Ashanti, Golfields, Anglo American Platinium.

Points forts du pays : 1er pays minier d’Afrique en termes de production et nombre de mines, forte expertise minière notamment dans le minage souterrain (deep mining) et l’ingénierie minière (SRK, DRA, etc.), hub minier pour l’Afrique australe et anglophone, acteurs ouverts aux innovations.

Challenges rencontrés par l’industrie minière : perte de compétitivité globale, épuisement des gisements, défaillance du réseau électrique national, hausse des coûts de l’électricité et salariaux, stress hydrique, sous-dimensionnement des infrastructures de transport du minerai, troubles sociaux, agitations ouvrières, taxe carbone imposée par le Gouvernement depuis le 1er juin 2019.

L’industrie minière sud-africaine est en pleine transition, passant d’un modèle conventionnel avec une main-d’œuvre importante, à un modèle plus mécanisé et technologiquement plus avancé.

 

  • AUSTRALIE

2ème pays minier au monde avec une valeur de la production estimée à 138 Mds AUD (env. 85 Mds €) et 201 Mds AUD (env. 123 Mds €) en exportations de produits minéraux en 2019. 8,4% du PIB.

1er producteur mondial de minerai de fer, bauxite, alumine, titane, et lithium, 2ème pour l’or, plomb, terres rares et zircon, 3ème pour l’uranium, zinc, diamants, ilménite, manganèse, et cobalt, 4ème pour le charbon (black coal) et antimoine, 6ème pour le nickel, cuivre, argent, et lignite (brown coal). Plus de 300 mines en opération.

Acteurs miniers de taille internationale : BHP, Rio Tinto, Fortescue, Newcrest, South32…

Points forts du pays : Leader mondial dans l’exploration, l’extraction, l’ingénierie (Lycopodium, Ausenco, WorleyParsons…) et la sous-traitance minières (Ausdrill, Macmahon, Byrnecut, Downer, Thiess, etc.). Pays pionnier dans l’adoption de l’automatisation et des nouvelles technologies de l’information appliquées à l’industrie minière.

Challenges rencontrés par l’industrie minière : main d’œuvre peu abondante et onéreuse, isolement des régions minières, infrastructures électriques et de transport insuffisantes, stress hydrique, opinion publique locale moins favorable à l’activité minière, pression des stakeholders pour la mise en place de véritables stratégies de réduction de son empreinte environnementale et de respect des communautés, réduction des déchets miniers.

 

  • CANADA

Un des 10 premiers pays miniers au monde avec une valeur de la production estimée à 47 Mds CAD (env. 30 Mds €) en 2018. 2% du PIB.

1er producteur mondial de potasse, pierres précieuses, et titane, 2ème pour l’uranium, cobalt et niobium, 3ème pour le graphite, diamants et métaux du groupe platine, 4ème en aluminium et sel, 5ème pour l’or. Plus de 1 000 sites miniers, dont 63 mines métalliques.

Acteurs de taille internationale : Barrick, Teck Resources, Agnico Eagle, Kinross, First Quantum, Iamgold, Nutrien, Rio Tinto Alcan, etc.

Points forts du pays : Vancouver est le centre mondial de l’expertise en exploration minière (700 compagnies d’exploration basées en Colombie britannique). Toronto est le centre mondial de la finance minière (TSX et TSX Ventures sont les 1ères places mondiales de cotation boursière pour les majors et juniors minières). Expertise mondiale en ingénierie minière (Hatch, SNC Lavalin, WSP, Golder Associates…). 1ères mines au monde 100% électrique (mine Borden de Newmont et projet Matawinie de Nouveau Monde Graphite).

Challenges rencontrés par l’industrie minière : isolement des régions minières, infrastructures électriques et de transport insuffisantes, pression des stakeholders pour la mise en place de véritables stratégies de réduction de leur empreinte environnementale et de respect des communautés (critères ESG : Environnement, Social, Gouvernance), réduction des déchets miniers, taxe carbone imposée par le Gouvernement fédéral depuis 2019 (depuis 2008 en Colombie britannique).

 

  • FINLANDE/SUEDE

Principaux pays miniers en Europe avec une valeur de la production estimée à 2 Mds € en Finlande et 4 Mds € en Suède en 2019. 10 mines en activité en Finlande, 16 en Suède.

6èmes producteurs mondiaux pour le chrome (Finlande), 7ème pour le palladium et platine (Finlande), 11ème pour le minerai de fer (Suède), nickel (Finlande), et plomb/zinc (Suède), 13ème pour le cobalt (Finlande) et l’argent (Suède).

Acteurs de taille internationale : Metso-Outotec (équipements/technologies), Sandvik, Normet, Epiroc, Volvo, Scania, ABB…(équipements).

Acteurs de taille régionale : Boliden, LKAB, Lovisagruvan, Zinkgruvan, Terrafame, Nordkalk…

Points forts de la zone : la Finlande et la Suède sont respectivement les 2ème et 10ème pays miniers les plus attractifs au monde pour les investisseurs étrangers d’après la dernière étude annuel du Fraser Institute (politique minière, richesse du sous-sol). Présence de gisements importants de métaux stratégiques (cobalt, platine, palladium, chrome, manganèse, vanadium, titane…) et terres rares pour les industries européennes et le secteur métallurgique local (Outokumpu, Luvata, SSAB…). Expertise mondiale de la fabrication d’équipements et technologies d’extraction et de traitement du minerai. Savoir-faire en extraction minière souterraine.

Challenges rencontrés par l’industrie minière : filière fortement tournée vers l’innovation et la minimisation de l’empreinte environnementale voire la suppression de la consommation des énergies fossiles à l’horizon 2045, par le recours à l’automatisation et la digitalisation des sites de production, et l’électrification des flottes de véhicules miniers. Produire de l’acier sans énergie fossile (projet HYBRIT de SSAB).

Programme : solutions recherchées, contenu et dates

Solutions innovantes recherchées pour digitaliser et automatiser les mines :

  • Acquisition de données par capteurs (IoT) et drones
  • Analyse de mégadonnées en temps réel (Big data) et intelligence artificielle (machine learning…)
  • Modélisation et visualisation 3D / jumeaux numériques
  • Maintenance prédictive / impression 3D (pièces détachées)
  • Solutions anticollision / trackeurs d’engins et de personnes / géolocalisation
  • Logiciels ou solutions d’optimisation de la production
  • Automatisation des procédés / contrôle à distance / véhicules autonomes
  • Tout équipement, technologie ou intrant présentant une innovation pour l’activité minière.

Solutions recherchées pour réduire l’impact environnemental :

  • Traitement et recyclage des eaux de process / récupération des métaux
  • Dessalement d’eau de mer
  • Energies renouvelables (solaire, éolien, hydrogène) et solutions de stockage d’énergie
  • Solutions d’efficacité énergétique
  • Véhicules électriques
  • Technologies ou solution d’extraction métallurgique moins gourmands en énergie
  • Solutions de dépollution des sols, réduction de rejets miniers et réhabilitation de mines fermées.

Contenu du programme

Business France propose aux entreprises françaises, offrant l’une ou l’autre de ces solutions, un programme d’immersion et de développement dans l’écosystème de 4 marchés miniers majeurs et technologiques au choix, à savoir : Afrique du Sud, Australie, Canada et Finlande/Suède.

Pour chaque pays, il comprend :

  • Une phase de sélection/feedback par un jury local constitué d’experts du secteur (grands comptes industriels, centre de recherche ou innovation minière, Business France, autres partenaires).
  • Une phase de coaching et d’introduction à l’environnement des affaires dans les marchés miniers en question.
  • Une phase de pitch (3 à 5 selon les pays) et de RDV B2B individuels privilégiés avec des acteurs miniers de premier plan.
  • Réunions de suivi personnalisé pendant 2 à 3 mois suite à la mission.

Dates du programme :

  • A partir de janvier 2021 : Inscriptions
  • Avril 2021 : Finlande/Suède
  • Juin 2021 : Canada
  • Sept.-Oct. 2021 : Afrique du Sud
  • Nov.-Déc. 2021 : Australie

Pour toute information complémentaire sur l'événement, veuillez contacter notre équipe :

Guillaume ANFRAY

Pilote du programme et référent Mines

guillaume.anfray@businessfrance.fr

+33 1 40 73 34 52